Henri Bertrand

Géographe et sculpteur
Né à Genève, Suisse, vit et travaille actuellement à Apples, Vaud.

Les bases de mon travail

Forces tellurienne et d’érosion, actives à l’échelle des temps géologiques, modèlent notre planète. Intimement liée à ce monde minéral, la vie y déroule le foisonnement de son histoire, pendant tout ce temps, instant par instant.

Parmi les formes de vie les plus récentes, l’Humanité inscrit sa propre marque, comme d’autres espèces, aujourd’hui disparues, l’ont fait avant elle. Mais, si elle aussi subit les règles du «système Terre», elle n’en modifie pas moins considérablement les équilibres fondamentaux. Plus rapidement et globalement que toute autre espèce ne l’avait fait avant elle, au risque de mettre en péril son propre avenir.

C’est dans ce cadre que s’inscrit mon travail de sculpture.

Si une formation de géographe m’a amené à valoriser la dimension spatiale de l’activité humaine, c’est un regard plus artistique, plus intuitif qui m’a permis de transposer visuellement les sentiments inspirés par ma perception du monde.

Le fait que l’arbre soit attaché à un lieu géographique donné rend perceptible le lien vital qu’il tisse avec le sol. Sa capacité à matérialiser le chemin entre monde minéral et vie organique l’a désigné comme la base sur laquelle devait s’appuyer mon travail de sculpture.

Dans la masse de ce bois, je façonne des successions de strates vallonnées, aux ondulations strictement contrôlées. Mises en couleur, elles développent entre-elles des jeux où systématique et aléatoire se combinent pour former des aires de forces évocatrices de celles qui modèlent la planète Terre. De plus en plus souvent, j’y intègre différentes populations de figurines humaines qui s’activent dans un vaste environnement sur lequel elles agissent… mais qui les dépasse.

oeuvres  exposées AeC 2012:
no. 20, no. 21

Site : http://www.henribertrand.ch