Françoise Studer

Démarche artistique sur le thème La Cinquième Saison :

La cinquième saison invoque le changement, l’inconnu, l’étonnement, l’attente, le refus et la disparition. Avec la disparition il y a aussi l’espoir. L’espoir du renouveau, l’espoir du mieux, l’espoir que ce n’était qu’un mauvais rêve. Et si c’était vrai ? Les fleurs, les plantes et les couleurs disparaissent. On peut encore les percevoir ici et là comme des esprits qui hanteraient les forêts et les prairies.

CV abrégé

Certains thèmes reviennent régulièrement dans son travail d’expression : le vrai-faux, le trompe-l’œil, la recherche d’un équilibre entre les tensions, les poids et caractères des matières. Dans la création, elle jongle aisément de l’objet statique à l’objet ludique. Ces différents moyens d’expression se nourrissent mutuellement et oscillent entre art et design. C’est une cohabitation entre deux mondes : l’un matériel avec des choses concrètes, des apparences tangibles, qui est le produit d’un calcul précis et rationnel. L’autre se situe au-delà des sensations, caché quelque part entre le mystère et la poésie. Son art joue avec les perceptions de l’esprit et de l’espace ainsi qu’avec les associations d’idées, de matières et d’objets. Elle vit et travaille actuellement à Genève. Diplômée de la HEAD (Haute Ecole d’Art et de Design), elle a également suivi une formation d’architecte d’intérieur et d’art thérapeute. Elle est membre de l’Association Suisse des Architectes d’intérieur (www.vsi-asai.ch), de VISARTE et de l’Association des Sculpteurs de Genève (www.asdg.ch). Françoise Studer expose régulièrement et a gagné de multiples prix et bourses : Art en campagne en 2012 (prix du jury), Salines de Bex (prix du public), 1er Prix FIAT, Bourse PRO ARTE, Bourse Patino, Ville de Genève. Expositions récentes: Fonderie de Carouge, Quadriennale de la Piscine de Lancy, Werkgalerie One – Bülach, Artplace88 – Bern, Galerie JayKay – Carrouge (VD).

Françoise Studer
Genève et Lisbonne
www.fstuder.ch