Carmen Bayenet

 Démarche artistique sur le thème La Cinquième Saison :

La mort, libérant des souffrances, est-elle effrayante ou apaisante?
La religion, loin d’apaiser l’humain face à cette échéance, a-t-elle contribué à l’effrayer ?
La religion est un thème récurrent de mon travail artistique. Quel est son rôle dans ces processus, dans ces entre-deux ?
J’explore ici le passage vers la mort, comme naissance à une vie nouvelle, à une
autre saison, à une cinquième saison. Le texte sur la plaque fait écho au
Cimetière Joyeux de Roumanie.

CV abrégé

Née en 1980 à Zarnesti (Roumanie), Carmen Bayenet vit et travaille à Genève.
Elle est membre fondatrice de l’association « Affiche sauvage », Membre de l’atelier de peinture de Femmes Artistes à MottattoM (FAMO) et Membre gravatoloque, IIG (Institut International de Gravatologie).
Formée en Peinture et restauration d’icônes et fresques religieuses à la Faculté de Théologie Orthodoxe de l’Université Babes-Bolyai, Cluj (Roumanie), elle expose en 2015 « Icônes », à Aux Deux Portes (GE).
Elle participe aux expositions d’IIG en 2018 à la Galerie Projet M – MottattoM (GE), en 2017 aux actions IIG, Gravatisation d’œuvres en public à Soral et à MottattoM (GE).
Elle a participé à Art en Campagne, en 2013 (Au-delà des bornes) et en 2016 (Passerelles de l’espoir).

Genève – atelier MottattoM
www.carmenbayenet.blogspot.ch