Pascal Liengme

Né à Genève en 1956.
Vit et travaille à Vandoeuvres, Genève.

« Mon langage est la matière »

Au même sens que les humanistes qui avaient tous leurs laboratoires, leurs bibliothèques et leurs serres, l’artiste que je suis investigue

  • dans des directions qui n’ont de logiques que leur propre moteur, leur propre système,
  • des thèmes qui ont pour mission de se positionner face au monde sans être le détenteur d’un savoir mais avec un œil sans a priori,
  • comme si l’on se trouvait pour la première fois devant une présence, une trace de vie. Celle-ci se situant au-delà de la naissance ou
  • de la mort d’un être, après l’oubli de la connaissance d’une civilisation.

C’est la raison pour laquelle je pratique plusieurs disciplines afin d’éviter les redondances. Je cherche à dynamiser des expressions aussi
claires que possible.

Comme un trappeur qui lit l’empreinte du gibier dans la neige, l’artiste cherche sa proie (quête de sa création) par son fil d’Ariane,
comme le travail du psychiatre permet à son patient de se découvrir. »


Pascal Liengme, septembre 2008

www.pascal-liengme.ch

 

son projet ART EN CAMPAGNE 2011, sur le thème:« Leurres et Lueurs »

« Sur les traces d’un être disparu.

  • Est-ce un être de passage ?
  • Est-il une trace préhistorique, remontée d’un fossile du tréfonds
  • de la terre ?
  • Serait-il des bribes d’ailes d’Elfes non encore identifiés ou trace d’autre personnage mythique, témoin ou support de quelconque
    conte ou légende ?
  • Ou encore une apparition, une hallucination ?

Ces interrogations nous poussent à envisager une attitude contemplative, sans affirmation ni certitude. »
Pascal Liengme  2011