No. 2 – Michel Degobert

cv abrégé: Michel Degobert

Né le 16 mars 1964 à Lille dans le nord de la France, il se passionne pour la photographie dés l’âge de 11 ans. Infographiste de formation,
Micdeg a découvert la sculpture à l’école d’Art de St Amand-les-Eaux en 2002.

Autodidacte et passionné, il aime essayer différentes techniques, varier et marier les matériaux.  Il a débuté en sculptant le bois, puis il a modelé la terre et ensuite il s’est découvert une passion pour le métal, les pâtes polymères et la résine ainsi que le béton.

Il réalise une œuvre en plusieurs étapes : d’abord, le temps de la réflexion suivi de croquis puis vient le temps de la conception, alors il forme une armature en métal en soudant à l’arc ensuite il l’a recouvre de matière.  Il sculpte ou modèle en laissant libre cours à son imagination, ses pensées et ses humeurs. Il vit un face à face avec la matière qu’il façonne jusqu’à l’obtention d’une forme, d’un mouvement, il crée.  Dernière étape, la couleur, il joue à l’apprenti alchimiste, les réalisations de ses patines sont l’aboutissement de ses œuvres.   Ses sculptures sont le reflet de ses émotions, elles peuvent être lumineuses ou sombres comme chaque instant de vie.

Démarche artistique

Liberté :

Dans une posture ou l’étirement confine à l’élégance, cette sculpture évoque une prière, quête spirituelle et désir d’élévation au delà du dogme religieux dont les symboles dessinent ici une prison, prison de l’âme et du corps.  Elle offre deux choix aux spectateurs, le premier étant de fuir les religions et le second est celui d’essayer de vivre en harmonie avec ces trois religions monothéistes.  Ce second choix représente un espoir du vivre ensemble dans le respect de chacun.

Matériaux utilisés : métal et résine.   Hauteur environ 2,10 m.